Usage des technologies de soins et santé (24 mars 2020)

à destination des personnes âgées en perte d’autonomie :
quels impacts sur les professionnels et les territoires ?

 

à la Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine

Université Bordeaux Montaigne
10 Espl. des Antilles, 33607 Pessac

Cette journée d’études est organisée par le groupe "VieillissementS et société" du Réseau des Jeunes Chercheurs Santé et Société, en partenariat avec l’espace de réflexion éthique de Nouvelle Aquitaine "ERENA" et l’ILVV.

Afin de faciliter leur participation, l’ILVV lancera un appel à candidature pour la prise en charge de jeunes chercheurs pour leur participation à la journée d’études.

Thématique : Le telecare, dans son acception large, désigne le « soin à distance » et englobe les dimensions cliniques de diagnostic et de prise de décision collective incluant d’autres professionnels que le médecin. Nombre de travaux ont porté sur les usages des nouveaux dispositifs technologiques par les personnes âgées en perte d’autonomie, ou sur les modifications induites dans le travail de soin. Nous souhaitons, par cet appel à communication, aborder les problématiques inhérentes aux technologies en santé et des soins employées dans l’intervention gérontologique, en EHPAD ou à domicile, sous d’autres focales analytiques, moins présentes dans la littérature en Sciences Humaines et Sociales. Nous proposons quatre axes, qui n’ont pas vocation à être exhaustifs :

  • Axe 1 Technologies et soignants : Quel est l’impact de ces dispositifs technologiques sur les soignants eux-mêmes, notamment en termes d’évolution de leurs identités professionnelles, dans le contexte français de décloisonnement des domaines du sanitaire, social et médico-social ?
  • Axe 2. Technologies et soins en gérontologie : Ces innovations permettent-elles de valoriser l’accompagnement au vieillissement de manière inclusive ou, au contraire, conduisent-elles à opposer « chaleur » du care et « froideur » des technologies, de sorte à (re)produire des conditions d’exclusion et d’isolement ?   Les innovations technologiques conduisent-elles les personnes concernées à endosser de nouvelles responsabilités ?
  • Axe 3. Technologies et territoires : En quoi les évolutions politiques impliquant le développement de nouvelles technologies, impacte les organisations dans les territoires (territoires de démocratie sanitaire, départements , Régions) ?
  • Axe 4 : Confiance des algorithmes : Quel(s) effet(s) sont induits par le management de données dématérialisées, via des systèmes de plus en plus « intelligents », sur les pratiques de soins et d’accompagnement en gérontologie ?

L’appel est ouvert aux chercheur·e·s en sciences humaines et sociales, ainsi qu’aux professionnel·le·s de terrain, acteurs institutionnels, représentant·e·s associatifs. Les propositions de jeunes chercheur·e·s, masterant·e·s ou doctorant·e·s sont largement encouragées.

Le format attendu des propositions est de 3000 signes environ. Pour les propositions à caractère scientifique, l’objet de recherche, la méthodologie ainsi que les principaux résultats discutés doivent être mentionnés. Les propositions de communication sont à envoyer le 8 Décembre 2019 au plus tard à l’adresse suivante :

jevets2019@gmail.com

Les communicant·e·s seront prévenu·e·s le 13 Janvier 2020 de la décision de la commission scientifique.

Comité d’organisation : Sylviane Darquy, chercheure (Inserm U1219 Recherche en Épidémiologie et Biostatistique – Bordeaux) – Géraldine Goulinet-Fité doctorante en Sciences de l’information et de la communication (Laboratoire MICA – Université Bordeaux Montaigne) – Christophe Humbert doctorant en sociologie (Laboratoire DynamE – Université de Strasbourg) – Pauline Nicolas, Doctorante en droit (Institut Léon Duguit – Université de Bordeaux) – Nathalie Salles gériatre PU/PH (Société Française de Télémédecine – CHU Bordeaux)

Réseau de Jeunes Chercheurs
en Santé et Société


Flyer
Site Internet